La contraception, c’est gratuit jusqu’à 26 ans !

Pour faciliter l’accès des jeunes à la contraception, celle-ci est désormais remboursée à 100%.

N’hésite pas : tu peux accéder gratuitement à une consultation auprès de médecins ou de sage-femmes pour choisir ta contraception. 

Les examens ou actes médicaux liés à la contraception sont pris en charge. La prescription te permet d’aller en pharmacie sans avance de frais pour les pilules hormonales de 1ère ou 2e génération mais aussi pour les implants. Cela concerne aussi la contraception d’urgence. 

Jusque-là seules les personnes mineures étaient concernées par cette gratuité. Les professionnels de santé comme les infirmiers et infirmières scolaires sont à disposition pour parler de contraception, te conseiller et te permettre de choisir la contraception la plus adaptée. 

Le ou la professionnelle de santé va t’accompagner dans le choix de ta contraception : les différentes méthodes, les avantages et les inconvénients. Ce rendez-vous est aussi l’occasion de parler plus globalement de santé sexuelle. 

En pratique ! Où et comment ? 

Chaque médecin ou sage-femme est à disposition pour une consultation. Cette démarche peut se faire en toute confidentialité et il n’est pas obligatoire de se rendre auprès de ton médecin traitant.

Les centres de santé sexuelle (ex-CPEF) et les CEGIDD (Centres gratuits d’information de dépistage et de diagnostic) sont aussi là pour t’accueillir sans tabou pour parler de santé sexuelle et de contraception. Ils peuvent délivrer gratuitement un moyen de contraception en toute confidentialité pour les personnes mineures. Ils accueillent également les personnes n’ayant pas d’assurance maladie. Tu trouveras ici la liste de ces centres.

Tu peux appeler « Fil Santé Jeune », une ligne ouverte 7 jours / 7, l’appel est totalement anonyme. 

  • 0800 235 236 depuis un poste fixe (appel gratuit) ;
  • 01 44 93 30 74 depuis un portable (appel non surtaxé)

Pour en savoir plus sur le site « Choisir sa contraception » proposé par Santé publique France.

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/sante-sexuelle/documents/brochure/choisir-sa-contraception

Deux conditions pour ne pas avancer les frais pour toutes ces démarches : avoir moins de 26 ans et présenter un justificatif de l’Assurance Maladie (carte vitale, numéro de sécurité sociale).

Parce que ça arrive aussi : La contraception d’urgence. 

Après un rapport sexuel non ou mal protégé, une contraception d’urgence peut être délivrée en pharmacie afin de réduire le risque de grossesse. 

Pour les mineures, ce dispositif d’urgence est délivré de manière anonyme et gratuitement. Mineur ou majeur, un professionnel de santé n’a pas le droit de refuser de délivrer une contraception d’urgence. Les infirmeries scolaires peuvent délivrer un contraceptif d’urgence. Là encore de manière anonyme et gratuite. 

Tu l’auras compris : médecins, sage-femmes, infirmiers et infirmières scolaires, Planning Familiaux, Centres de santé sexuelle, CeGIDD… sont là pour contribuer à prendre soin de toi et de ta santé sexuelle !