Fais ton test VIH, tu n’as besoin de rien !

C’est nouveau, le VIHTEST ! Depuis le 1er janvier 2022, tu peux faire ton test VIH dans un laboratoire d’analyse médicale sans ordonnance, sans rendez vous et sans payer. Le test VIH en labo, c’est une simple prise de sang, et avec VIHTest il est encore plus accessible et sans contrainte. 

Connaitre son statut sérologique: Où faire le test ?

Plusieurs structures dédiées sont à disposition, notamment l’ensemble des laboratoires d’analyses médicales.  Les lieux de dépistages sont multiples comme les Centres gratuits de Dépistage et de Diagnostic (CeGIDD ) mais aussi les Centres de santé sexuelle (ex-CPEF). 

Visite ici la carte interactive qui te permet de trouver le lieu le plus proche de chez toi pour faire un test.

Les professionnels de santé sont là aussi pour écouter et sensibiliser. Les lieux de dépistage sont des lieux d’informations, d’échanges et d’écoute. Des lieux qui te permettent de parler de santé et de sexualité sans tabou ! 

Pour connaitre son statut : une seule solution, se tester !

Positif ou négatif au VIH, le test est la seule façon de savoir son statut. Le nouveau dispositif « VIHTest » permet sans rendez-vous, sans ordonnance et sans avance de frais de te rendre dans un laboratoire afin d’effectuer le test. 

Connaitre son statut est essentiel pour sa santé mais aussi pour celle de son, sa ou ses partenaire(s). 
Connaitre son statut permet d’avoir une sexualité plus safe. En cas d’infection un traitement qui rend le virus intransmissible existe.  C’est à dire que même porteur du virus celui-ci n’est pas transmissible lors d’un rapport sexuel.

Se faire dépister le plus tôt possible permet une prise en charge rapide et donc limite les risques de contaminations !

Plusieurs types de tests existent. 

Une prise de sang avec un résultat sous 24h : la dernière prise de risque d’exposition au virus doit dater de minimum 6 semaines. 

Le TROD :  est un test rapide qui consiste à prélever une goutte de sang au bout du doigt. Le résultat est rapide en 30 minutes maximum. La dernière prise de risque doit dater de trois mois minimum. 

Les autotests : ce sont des TROD qui peuvent être utilisés à domicile. Le résultat est aussi connu en 30minutes mais là encore la dernière prise de risque doit dater de trois mois minimum.

Le test le plus fiable reste la prise de sang. En cas de retour positif, et ce quel que soit le type de test des examens complémentaires sont nécessaires pour confirmer ou non le premier résultat. 

Mieux vaut prévenir que guérir, protège-toi ! 

La contamination lorsque qu’un liquide (sécrétion pré-séminale, sperme, sang…) rencontre une muqueuse (bouche, vagin, anus, pénis, yeux, nez…) ou une plaie ouverte. Donc une exposition au sang ou un rapport sexuel non protégé représente un risque !

Le moyen le plus sûr de se protéger du VIH et des autres Infections sexuellement transmissibles ?
Le préservatif ! Il existe le préservatif externe qui se met sur le pénis en érection et le préservatif interne qui se met à l’intérieur du vagin et/ou de l’anus.

Le premier se trouve en supermarchés, bureaux de tabac et pharmacies. Le préservatif interne lui ne se trouve qu’en pharmacie. Avec une ordonnance de ton médecin le préservatif est remboursé en pharmacie. Tu peux également t’en procurer au CeGIDD ou dans des associations comme le Planning Familial, AIDES, les Centres de santé sexuelle (ex-CPEF)…

En cas d’oubli ou « d’accident de préservatif » (déchirure par exemple) tu peux te rendre aux urgences d’un hôpital dans un délais de 48h maximum afin de te faire prescrire un traitement post-exposition (TPE);

Petit rappel ! Les moyens de contraceptions  (pilule, stérilet, implant..) ne permettent pas de se protéger du VIH. 

La PrEP est aussi un moyen de se protéger. Il s’agit d’un médicament qui permet de réduire le risque d’infection mais ne l’élimine pas pour autant. La PrEP peut être prescrite par n’importe quel médecin (en CeGIDD, ton médecin généraliste ou sage-femme…).
La PrEP est conseillée à des personnes plus exposées à un risque de contamination. N’hésite pas à en parler à un professionnel de santé si tu penses que tu en as besoin 😉 

Il faut savoir qu’un suivi régulier avec ce traitement est obligatoire. Faire un test VIH tous les trois mois est nécessaire avec la PrEP. Un suivi régulier des IST est aussi mené par les équipes médicales. 

Un partenaire séropositif sous traitement et dont le virus est indétectable ne peut pas transmettre le virus lors d’un rapport sexuel. Indétectable le virus devient intransmissible. 

La meilleure prévention reste donc l’usage du préservatif. Il permet en plus de se protéger également des IST. Effectuer un test régulièrement permet de connaitre son statut au plus tôt et d’en informer son, sa, ses partenaires.

LE VIH : de quoi on parle ? 

Le VIH est un virus qui s’attaque au système immunitaire et l’affaiblit. Le virus colonise des cellules en charge de la défense en cas d’infection. C’est -à-dire que le corps ne se défend plus face aux microbes, aux maladies…
Si l’infection se développe il évolue au stade de SIDA. C’est pour ça que se faire dépister régulièrement est important. Plus tôt une personne porteuse du VIH est mise sous traitement, plus tôt elle peut bénéficier du Traitement (TasP) et donc stopper l’évolution du VIH dans le corps. C’est ce qu’on appelle le TasP, « Traitement as Prévention »

Le dépistage consiste à rechercher dans le sang la présence d’anticorps au virus. Comme le virus évolue par différentes phases, plus il est détecté tôt et plus la prise en charge est efficace. 

Le virus évolue en trois phases : 

La primo-infection pendant le premier mois qui suit la contamination. Dans un cas sur deux, certains symptômes comme fièvre, maux de ventre ou de tête, plaques rouges sur le corps. Toutefois ces symptômes sont communs à d’autres problèmes de santé. Ils ne permettent pas d’identifier le virus à ce stade. 

Le virus entre ensuite dans une phase chronique : cette phase peut durer plusieurs années, le virus continue de se développer sans pour autant qu’aucun symptômes ne soient visibles. 

En l’absence de traitement le VIH évolue en SIDA. Le délai entre la phase chronique et le SIDA varie fortement. 

Se protéger, se tester régulièrement, connaitre le statut de son partenaire et en parler permette de vivre une sexualité sûre et sans danger.  Avec « VIHTest », tu peux te faire tester en laboratoire sans rendez vous, sans ordonnance et gratuitement. La prévention du VIH est donc accessible facilement en plus d’autres lieux comme les CeGIDD ou autres associations. 

Aller au contenu principal